Place François de l'Eprevier
BIEN PLUS QU'UNE PLACE, UN HOMMAGE

L'aménagement des alentours de la chapelle Saint-Pierre-La-Motte la met encore sur le devant de la scène, cinquante ans après la création de Résurgence pour la sauver de la ruine.  Retour sur quelques péripéties et nouveaux regards en images sur un avenir prometteur.

Ce projet de longue haleine, porté depuis longtemps et avec opiniâtreté par notre président André Fleury, comporte plusieurs facettes. En premier lieu et depuis longtemps, le besoin de faire disparaître un poteau électrique disgracieux et inapproprié car accolé à la chapelle, monument classé du XIe siècle, le plus ancien de Vendôme.

Puis, à la suite d'une découverte fortuite à quelques mètres de là de vestiges rares de l'enceinte médiévale de Vendôme (XIVe siècle), est venue l'envie de les préserver, les mettre en valeur et les rendre à la population de la ville et à ses visiteurs.

En corollaire, la mise en valeur de ces quelques dizaines de mètres de rempart devait s'accompagner d'un réaménagement de son environnement, plus proche encore aujourd'hui du terrain vague que d'un lieu agréable, valorisant et convivial alors qu'il est en plein coeur de ville.

Et, cerise sur le gâteau, il fallait rendre hommage à François de l'Eprevier, co-fondateur de Résurgence en 1970 qu'il a présidée jusqu'en 2003, décédé il y a peu de temps. Or Résurgence a été créée pour sauvegarder la chapelle Saint-Pierre-La-Motte, justement à l'initiative de François de l'Eprevier et de quelques autres Vendômois. Quel meilleur endroit pouvait être choisi pour cet hommage que cette zone bientôt réaménagée, jouxtant la chapelle et le rempart ? Lui donner son nom devenait une évidence.

Un long chemin et les premiers succès

Toutes les décisions nécessaires devaient encore être obtenues il y a peu de temps, après des années d'insistance et de négociations. Malgré les circonstances sanitaires, 2020 devait voir l'aboutissement d'une partie importante de ce beau projet.

En effet, dans le courant de l'été, le poteau électrique a été enlevé, après enfouissement des lignes aériennes qu'il soutenait. Et comme le conseil municipal de Vendôme avait donné son accord pour nommer l'endroit "Place François Grandin de l'Eprevier", une plaque a rapidement remplacé le poteau. Deux belles victoires pour Résurgence !

Sur ce, une inauguration officielle de cette plaque était incontournable et entrait parfaitement dans les festivités du cinquantenaire. Elle fut prévue et organisée pour le samedi 24 octobre, le matin même de notre assemblée générale 2020, en coordination avec Madame Béatrice de l'Eprevier veuve de François et leur famille.

La veille de l'inauguration, coup de théâtre !

Alors que tout était prêt pour une cérémonie en plein-air le lendemain matin, que les enfants, petits-enfants et arrières-petits-enfants de la famille, venus parfois de loin étaient déjà à Vendôme, l'inauguration était interdite par la préfecture, nous informe le maire de Vendôme dans l'après-midi.

La Covid 19 était de retour et les restrictions sanitaires brutalement renforcées... Cette inauguration aurait aussi été l’occasion de remercier la ville de Vendôme et ses services ainsi que les entreprises qui ont mené en quelques semaines l’enfouissement des lignes électriques et la disparition des poteaux. Par contre, l'assemblée générale de Résurgence qui se déroule toujours à l'intérieur des Greniers de l'Abbaye, elle, n'a pas été interdite !

Devant la consternation générale, de la famille comme de Résurgence, une visite familiale fut organisée le dimanche matin après la messe à l'intention de François. André Fleury a accompagné Madame de l'Eprevier, des enfants et des membres de sa famille sur la place où il a évoqué les moments forts de la création de Résurgence.

Epilogue heureux (mais provisoire)

L'histoire n'est pas finie... Dans le courant du mois de mai 2021, nous avons reçu deux études sur l'aménagement de la place, conçues par Hugues Aufranc, paysagiste au bureau d'études de la Direction Environnement et espaces verts de la Ville de Vendôme, précisant que "le projet a été retenu par les élus municipaux et va être soumis à un appel d’offre" !

Excellentes nouvelles, qui montrent que le projet suit son cours. En voici ci-dessous les détails, tels que nous les avons reçus. Vous pouvez télécharger l'ensemble du projet (PDF).

1) L'esquisse donne le plan de ce que sera peut-être bientôt la place François Grandin de l'Eprevier. Il est bien sûr susceptible de modifications, mais reflète parfaitement les idées émises par André Fleury : découverture des bras du Loir et de leur confluent, passerelle pour le traverser, mise en valeur du mur d'enceinte, des cuves de tanneurs et de l'arche de sortie du Loir, aménagement d'espaces verts arborés, mobilier urbain (chaises longues et fauteuils)...

2) La vue cavalière (allégée) donne une idée de ce que pourra être le résultat selon l'esquisse, en y ajoutant les aménagements des berges. Le point de vue se situe sensiblement sur le lavoir, juste au confluent des deux bras. Notez que le bras venant du nord-est et ce confluent n'y sont pas représentés.

Lors de l'assemblée générale de Résurgence, le 5 juin 2021, Laurent Brillard maire de Vendôme, nous a confirmé les principaux aspects de ce projet. En attendant sa réalisation, toutes vos remarques sont les bienvenues !

 

Ça s'est passé sur le chantier

Envie d'une salle d'exception ?

Les Greniers de l'Abbaye

Pour vos conférences, réceptions, vins d’honneur, assemblées générales, concerts, repas, expo- sitions…, en plein centre de Vendôme à deux pas de la Place Saint-Martin et de l'Abbaye de la Trinité.

> En savoir plus

Rejoignez-nous !

Aucune compétence n'est requise pour rejoindre Résurgence et ses équipes où règnent bonne volonté, bonne humeur et plaisir d'agir utile.

> En savoir plus